Plus de la moitié des journalistes ne peuvent pas travailler sans les réseaux sociaux, mais 68 pour cent d’entre eux estiment que les fausses informations posent un problème grave.

Les médias sociaux ont transformé la manière dont nous partageons et consommons l’actualité. Comprendre comment les journalistes perçoivent et utilisent les réseaux sociaux permet d’inclure des données plus pertinentes dans vos présentations, d’améliorer vos relations et de mieux communiquer.

L’étude canadienne sur le journalisme et les médias sociaux 2017 de Cision, accessible gratuitement, et effectuée en partenariat avec l’Université Canterbury Christ Church, a permis d’interroger les journalistes sur leurs habitudes, leurs préférences et leurs opinions en ce qui a trait aux réseaux sociaux.

Voici quelques-unes des principales conclusions du sondage :

  • Les experts et les personnes-ressources des industries demeurent des sources d’histoires clés pour les journalistes canadiens
  • Les réseaux sociaux sont les plateformes les plus utilisées, et 45 pour cent des répondants utilisent régulièrement cinq types de réseaux sociaux ou plus
  • Les journalistes canadiens peuvent être classés en cinq catégories distinctes d’utilisateurs des réseaux sociaux. Ces « archétypes sociaux » sont : les Architectes, les Promoteurs, les Chasseurs, les Observateurs et les Sceptiques.

Procurez-vous le fiche-conseil dès aujourd’hui!

OUI, j'aimerais une démonstration gratuite. Merci de communiquer avec moi.
I agree to opt-in to communications from Cision, and that I have read and agree to Cision's Terms and Privacy Statement.
J'accepte que les termes et conditions de Cision s'appliquent aux communications et aux services de Cision.