Il est arrivé : le Rapport 2019 de Cision sur la situation des médias! Pour réaliser notre 10e rapport annuel, nous avons effectué un sondage auprès de 2 000 professionnels des médias provenant de dix pays pour avoir une idée de ce qu’ils considéraient comme le plus important par rapport à leur travail. Quels facteurs sont responsables d’importants bouleversements? Quels facteurs pourraient être responsables de davantage de bouleversements dans les années à venir? Quel est l’événement le plus important qui se produit en ce moment?

Et quelles sont les différences et les similitudes entre tous ces facteurs partout dans le monde?

Ce que nous avons découvert, c’est que malgré tout, la confiance envers les médias pourrait bien être à la hausse. En ce qui concerne la relation du public avec les médias et la relation des professionnels des communications avec les journalistes et les médias, la confiance et la pertinence sont plus importantes que jamais.

Nous avons aussi découvert que, plus que jamais, les décisions sont influencées par les données, et que les médias sociaux jouent un rôle très complexe, en particulier en ce qui a trait à la publication de ces décisions.

Vous trouverez une analyse complète dans notre Rapport 2019 sur la situation des médias, mais voici quelques points importants à retenir.

CONFIANCE

Selon le Baromètre de confiance Edelman 2019, environ la moitié de la population ne fait pas confiance aux médias. Nous avons donc demandé aux journalistes si, selon eux, la confiance du public à l’égard de leur profession était à la hausse ou à la baisse. 63 % des journalistes estiment que la confiance du public à l’égard des médias s’est détériorée en 2019. Bien que cette proportion semble élevée, il s’agit du meilleur résultat depuis quelques années (71 % en 2018 et 91 % en 2017).

Donc, la confiance est toujours peu élevée, mais il semble y avoir une légère augmentation. Pourquoi? L’un des effets secondaires majeurs de ces attaques constantes envers les médias concernant les « fausses nouvelles » pourrait être un public mieux informé, car ces enjeux ont retenu davantage l’attention ces derniers temps.

Qui plus est, les résultats de notre sondage nous indiquent que le secteur des médias dans son ensemble doit continuer à travailler en vue de regagner et renforcer la confiance du public. C’est tout un défi au moment où les cycles de nouvelles traversent une période plus tumultueuse que jamais et où les technologies imposent des exigences croissantes à tout le monde à un rythme de plus en plus effréné.

Dans quelle mesure cette situation touche-t-elle les journalistes? Qu’est-ce que cela signifie pour les professionnels des RP? Nous sommes ravis que vous nous posiez la question.

PRINCIPAUX POINTS À RETENIR POUR LES PROFESSIONNELS DES COMMUNICATIONS

L’insatiable cycle de nouvelles, combiné à l’avènement d’algorithmes de médias sociaux opaques, a favorisé l’établissement d’un modèle de publication qui incite les journalistes à produire des articles de nouvelles en tenant compte de délais serrés. Cela réduit le délai d’exécution des journalistes et rend plus importantes que jamais les relations qu’ils entretiennent avec les professionnels des communications.

Lorsque nous leur avons posé la question, 27 % des journalistes ont déclaré que leurs relations avec les professionnels des RP avaient pris de la valeur en 2019.

Pourquoi? Les journalistes doivent composer avec un manque de ressources et une réduction des effectifs, ce qui a une incidence sur la manière d’effectuer leur travail;

  • 42 % des répondants planifient leurs articles pas plus d’un jour à l’avance.
  • 35 % des journalistes publient au moins sept articles par semaine

Qu’est-ce que cela signifie pour les professionnels des RP? Il est plus important que jamais de respecter davantage le temps des journalistes en leur faisant parvenir des présentations ciblées et pertinentes. 44 % des répondants ont déclaré que les professionnels des RP devraient accorder la priorité à mieux comprendre leur auditoire cible. Avant d’envoyer une présentation, effectuez une recherche au sujet du consommateur final de votre contenu, et sachez à qui vous vous adressez et ce qui l’intéresse.

Bien que la plupart des professionnels des RP travaillent déjà de cette façon, le fait que certains d’entre eux agissent autrement a une incidence sur les statistiques : 75 % des journalistes affirment que moins d’un quart des présentations qu’ils reçoivent sont pertinentes ou utiles.

Tenez compte de cette statistique la prochaine fois que vous rédigerez une présentation. De plus : 65 % des journalistes préfèrent recevoir des communiqués de presse personnalisés, segmentés par produit, par industrie ou par thème, plutôt qu’un envoi de masse.

LE MOT DE LA FIN

Ce n’est un secret pour personne, le secteur des médias est confronté à de nouveaux défis à une vitesse folle sans précédent. Ces défis ont non seulement une incidence sur les journalistes, mais aussi sur les professionnels des RP et des communications qui travaillent avec eux. Au moment où cette relation devient de plus en plus précieuse de part et d’autre, il est important que les professionnels des communications et des RP prennent conscience qu’ils peuvent faciliter le travail des journalistes en effectuant des présentations plus ciblées et pertinentes qui tiennent compte du consommateur final.

Souhaitez-vous en apprendre davantage?

Cliquez ici pour télécharger le Rapport 2019 de Cision sur la situation des médias.

About Sarah A. Parker

Sarah A. Parker occupe le poste de chef du marketing de contenu chez TrendKite, une société de Cision. Elle travaille à la planification, la production et la présentation de contenu destiné aux différents canaux. Auparavant, elle a assumé des fonctions de gestion de contenu et de médias sociaux au sein de plusieurs entreprises, en plus de travailler en tant qu’auteure indépendante. Vous pouvez la suivre sur Twitter à @SparkerWorks, ou elle adore discuter de tous les aspects des stratégies intégrées de RP et de médias sociaux.